Féole en émoi !

Publié le par Run in CAL

 

 

Mercredi 21/06/17 : Meeting de Fontenay le Comte

 

Panne d’essence ? Claquage de l’index ? Flemme ? Ou simplement la trouille ? Personne ne sait pourquoi Alex ne s’est pas présenté au départ du 800m !

Cette course devait pourtant être l’apothéose de sa saison, sûrement la plus aboutie de sa longue et riche carrière. Au lendemain de cette déconvenue, les rumeurs vont bon train. Le reverra-t-on un jour sur une piste ? Cet abandon était-il un adieu déguisé ?

Un proche de son entourage tente de désamorcer la polémique « Il n’a pas voulu faire d’ombre à Anthony, c’est tout. Il souhaitait lui redonner un peu de confiance ». Mouais… En attendant c’est tout Féole qui est en émoi comme en atteste Huguette, 71 ans, factrice à la retraite « C’est une terrible désillusion pour nous. Ici, Alex c’est la star du village. Et oui on s’accroche à ce qu’on peut. Il y a bien Martine, la fille du plombier, qui a été en finale départementale de bridge en 2004 mais désormais avec ses problèmes de dos… ». Même son de cloche du côté de Geneviève, 53 ans, domiciliée au 12 rue du Puits Sans Tour, « Alex c’est l’enfant du pays alors salir l’image de la commune comme ça, jamais je ne lui pardonnerai ! ». Les fans qui retournent leur veste, c’est là toute la cruauté du sport.

 

Côté piste, c’est donc bien Anthony qui a gagné avec un chrono de 2’01’62. Adrien se classe 5ème en 2’03’54 (record personnel). Les autres chronos luçonnais : Ludo 2’14’16, Alexandre 2’14’49 et Andi 2’14’70.

 

Sur le 800m féminin, Amandine a répondu présente en décrochant la 3ème place en 2’33’61. Emilie Buchet la suit de près, 4ème en 2’36’68. Maud 7ème en 2’43’35 et Justine 9ème en 2’47’09 (record personnel).

 

Enfin, sur le 3000m, François glane la place de dauphin en 9’13’14. Steve, qui découvre la piste n’a pas trop usé ses chaussures, 5ème en 9’33’42. Andi 9ème en 10’23’64 et Fred 11ème en 10’53’43. Fred, qui a voulu emmener Sophie dans sa foulée mais qui l’a plus ralentit qu’autre chose selon certaines sources. Celle-ci parvient tout de même à s’imposer en 10’52’96.

 

Toutes ces performances ont été accomplies sous l’œil averti d’un fin connaisseur, ancienne star de l’asphalte et des labours, expert en poules à ses heures perdues : Mr Jean-Charles Arnaud. A l’aube de ses 40 ans, celui-ci a pu se remémorer non sans nostalgie l’époque où il courait comme un lapin.

 

 

 

Féole en émoi !

Commenter cet article